checklist

Vous recherchez un Dj pour votre mariage à Toulouse, ou pour une soirée d’entreprise ? Voici les principaux points à vérifier et questions à poser avant de choisir votre prestataire/ DJ. Ce n’est bien sûr pas la garantie d’un bon ou mauvais DJ, sachant que ceci est relatif à vos attentes, mais c’est une base qui peut servir de checklist.

Partie « Administrative »

- Professionnel déclaré. Sur internet, voir la partie « mentions légales« . Le cas échéant, demandez l’extrait kbis ou inscription au répertoire des métiers.

- Assurance professionnelle (responsabilité civile professionnelle). Demandez l’attestation d’assurance professionnelle. Celle-ci couvre les dommages que pourraient causer votre DJ.

- Devis détaillé : horaires, prestations, tarifs, frais inclus ou non inclus (déplacement en particulier). Le DJ doit préciser toutes ces informations, et d’éventuelles conditions particulières.

- Contrat : il ne s’agit pas d’être méfiant, au contraire, le contrat permet de détailler les engagements du DJ prestataire et du client, et donc de gagner en sérénité. Il sert de réservation de la date, et est signé en moyenne 8 mois avant l’évènement (parfois bien plus tôt). Très important, notamment pour éviter les déconvenues du type « leDJ me lâche une semaine avant mon mariage ».

Partie « Artistique & relationnelle »

- Culture musicale : répertoire large à votre disposition et surtout varié en styles. Vous pouvez tester votre DJ en demandant « qu’est-ce qui vous parait incontournable en : disco, années 80, rock, salsa, etc. » selon vos goûts et envies. Le but n’étant pas de tout connaître, mais plutôt de voir « l’ouverture d’esprit« .

- Expérience : le prestataire peut-il justifier d’une expérience significative ? Connait-il les professionnels de son secteur d’activité (traiteur, domaines et châteaux, etc.) ? En clair, vérifiez que ce n’est pas une activité ponctuelle, « improvisée ».

- Personnalisation : à moins d’engager un « Dj Star », le prestataire doit être à votre écoute pour adapter la soirée à vos envies. Ambiance, jeux (ou pas), styles de musique, assister les interventions des invités…

- Volume sonore : l’image du DJ fan de watts et décibels a la vie dure, surement parce qu’il existe encore. Pourtant, dans le cadre de soirées privées, il est appréciable de pouvoir discuter sans hurler, et danser sans souffrir de sifflements des oreilles le lendemain.
Notre conseil : demandez à votre DJ s’il est équipé d’un sonomètre  (appareil de mesure de la pression acoustique).

- L’entretien : indispensable pour faire connaissance et pour préparer l’évènement. Cet entretien est un échange entre vos attentes et les services et conseils proposés. Il permet aussi de rédiger un contrat qui récapitule les engagements des deux parties.

- Le « feeling » : La confiance et le contact humain sont importants pour le choix de votre DJ, qui devient en quelque sorte un invité de votre mariage.

A ce sujet, la mariée en colère nous donne sa définition d’un bon Dj de mariage !